Le revolver d'ordonnance
Français modèle 1892


Un peu plus sur le revolver d'ordonnance modèle 1873:


Les petites annonces revolvers d'ordonnance Français:


Les revolvers modèles 1873 et 1874 à l'atelier:


Articles sur le 1873 et les revolvers d'ordonnance Français:


Les fusils réglementaires Français:








NaturaBuy

Annonces NaturaBuy:

petites annonces Naturabuy : bascule barillet revolver 1892

bascule barillet revolver 1892

bascule barillet revolver 1892    ...

- Reste : 11 jours, 00h:28m:51s
petites annonces Naturabuy : portiere revolver 1892

portiere revolver 1892

portiere revolver 1892    ...

- Reste : 11 jours, 00h:28m:51s
petites annonces Naturabuy : Anneau revolver 1892 espagnol

Anneau revolver 1892 espagnol

Anneau revolver 1892 espagnol + vis d'origine...

- Reste : 3 jours, 01h:07m:51s
petites annonces Naturabuy : bascule revolver 1892

bascule revolver 1892

pièce en bon état....

- Reste : 1 jours, 02h:41m:50s
petites annonces Naturabuy : BASCULEUR revolver 1892 militaire

BASCULEUR revolver 1892 militaire

BASCULEUR de revolver 1892 militaire comme neuf...

- Reste : 4h 42m:01s
petites annonces Naturabuy : PORTIÈRE  revolver 1892 militaire

PORTIÈRE revolver 1892 militaire

PORTIÈRE de revolver 1892 militaire comme neuf...

- Reste : 4h 42m:01s
petites annonces Naturabuy : revolver 1892 france

revolver 1892 france

lot de pièces détachées pour revolver 1892 calibre 8 mm.  dont anneau de dragonne ...

- Reste : 3 jours, 00h:26m:54s
petites annonces Naturabuy : Ressort pour revolver 1892

Ressort pour revolver 1892

Ressort pour revolver 1892. Bon état général....

- Reste : 5 jours, 04h:50m:39s
petites annonces Naturabuy : Détente revolver 1892 Espagnol

Détente revolver 1892 Espagnol

Bonjour, je vends une détente issue d'un revolver espagnol Orbea Eibar.    Bon état ...

- Reste : 6 jours, 12h:22m:50s
petites annonces Naturabuy : Detente pour revolver 1892 Espagnol

Detente pour revolver 1892 Espagnol

Detente pour revolver 1892 Espagnol...

- Reste : 11 jours, 03h:42m:07s
petites annonces Naturabuy : PORTIÈRE REVOLVER 1892 MAS

PORTIÈRE REVOLVER 1892 MAS

Piece pour revolver 1892 Francais modele civil   Calibre 8mm1892   En parfait état de fonctionnement ...

- Reste : 5 jours, 06h:51m:51s
petites annonces Naturabuy : CHIEN POUR REVOLVER 1892

CHIEN POUR REVOLVER 1892

Chien sans percuteur pour revolver 1892 francais Bon etat general,  Quelques anciennes traces d'oxydation Livraison via Mondial Relay...

- Reste : 4h 44m:50s
petites annonces Naturabuy : Chien revolver 1892

Chien revolver 1892

Chien de revolver 1892, neuf d'usine cran pas taillé....

- Reste : 1 jours, 13h:57m:05s
petites annonces Naturabuy : Détente de revolver 1892 réglementaire

Détente de revolver 1892 réglementaire

Détente de revolver 1892 réglementaire...

- Reste : 4 jours, 12h:22m:37s
petites annonces Naturabuy : portiere de chargement de revolver 1892

portiere de chargement de revolver 1892

occasion,issue de démontage portiere de chargement de revolver mod 1892. traces d'usages,a nettoyer un peu sinon bel etat. 22,00e...

- Reste : 6 jours, 00h:36m:09s
petites annonces Naturabuy : Chien de Revolver 1892 réglementaire

Chien de Revolver 1892 réglementaire

Chien de Revolver 1892 réglementaire sans percuteur...

- Reste : 2 jours, 10h:01m:47s
petites annonces Naturabuy : chien revolver 1892 espagnol

chien revolver 1892 espagnol

chien  pour  revolver espagnol 1892 bon etat  complet vendue  dans l etat...

- Reste : 2 jours, 01h:11m:59s
petites annonces Naturabuy : Lot de pièces revolver 1892

Lot de pièces revolver 1892

Lot de pièces revolver 1892  dans leur jus. Bronzage à revoir aucune rouille ni piqure....

- Reste : 5 jours, 01h:10m:50s
petites annonces Naturabuy : anneau de calotte revolver 1892

anneau de calotte revolver 1892

anneau de calotte revolver 1892 mauvaise état avec un tas de piqure d'oxydation. FRAIS DE PORT OFFERT !!!        ...

- Reste : 4 jours, 17h:02m:07s
petites annonces Naturabuy : Extracteur revolver 1892

Extracteur revolver 1892

Extracteur complet pour revolver d'ordonnance modèle 1892  En bon état ...

- Reste : 4 jours, 02h:35m:35s

NaturaBuy

Le revolver réglementaire modèle 1892: La plus belle réussite de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS)

revolver modèle 1892 MASLe revolver modèle 1892 est un revolver réglementaire français, adopté le 1er Juin 1892, et fabriqué à la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS) jusqu'en 1924, dans une fourchette d'environ 366 000 à 385 000 exemplaires.

Il est adopté en remplacement des revolvers modèles 1873 et 1874 (ainsi que du rare modèle 1887), et sera distribué aux officiers, sous-officiers et aux hommes de troupe réglementairement dotés d'un revolver. Il sera mis en service dans l'armée, la marine et la gendarmerie.


Le revolver mle 1892 de la MAS est le point final de l'évolution des armes de poing à barillet entreprise par la France depuis 1885 (Première tentative de modernisation des revolvers modèles 1873 et 1874). Il clôture en beauté les diverses tentatives d'amélioration testées sur les revolvers d'essais modèles 1885, puis 1887, puis 1891 (modèle "à pompe").
Avec son barillet tombant (à droite), ultime évolution, pour un gain de temps considérable lors des opérations de déchargement et rechargement du revolver, son calibre de 8mm et sa munition de 8X27R (évolution de la cartouche 8mmNR, développée pour le revolver d'essai modèle 1887), son allure fine et élégante et son rôle icônique dans l'Histoire, le revolver modèle 1892 est celui auquel tout le monde pense quand il est question de revolver d'ordonnance.


revolver modèle 1892 (MAS 1892) et étui jambon

Revolver modèle 1892 et étui jambon. Crédit photo: FdC.


On retrouve le revolver d'ordonnance modèle 1892 lors de la Première Guerre Mondiale (1914-1918), en temps qu'arme d'ordonnance de l'armée française. C'est en effet avec ce revolver au côté que les officiers partent au combat en 1914. Tout au long de la Grande Guerre, il sera l'arme d'ordonnance réglementaire, au côté d'autres armes de poing, comme les pistolets automatiques de type Ruby et le pistolet automatique Star (dès 1915), ainsi que les revolvers du type "92 Espagnols" (Orbea, Garate Anitua, ...) à partir de 1917.
C'est encore le revolver modèle 1892 qui reste l'arme d'ordonnance des officiers durant toute la période de l'entre deux guerre, bien qu'on retrouve certains officiers équipés de pistolets automatiques, issus des stocks d'armes de poing de la Première Guerre Mondiale (Pistolets automatiques type Ruby ou Star).
Le revolver modèle 1892 de Saint-Etienne est officiellement remplacé par les PA modèle 1935A et 1935S en 1937. Il continuera pourtant de servir loyalement l'armée Française, puisqu'il est encore massivement distribué en 1939 et 1940 (les pistolets d'ordonnance modèles 1935A et 1935S étant alors peu répandus), puis à l'armée d'armistice, puis lors de la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie.
Entre temps, on retrouvera le MAS 1892 aux mains de la résistance française (armes de prise, revolvers récupérés par l'angleterre: parkérisés et marqués du WarDepartment, puis parachutés en France), de l'armée Allemande (code Waffenamt Rev 637 (f)) principalement en Russie, de la gendarmerie, de la police, et enfin aux mains des convoyeurs de la BRINK'S, à partir de 1962, quand il est officiellement mis à la retraite (rachats par la BRINK'S à l'administration des domaines).


Le revolver d'ordonnance modèle 1892 réglementaire, fabriqué à la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS) est aujourd'hui classé en catégorie B (arme dont le modèle est antérieur au 1er Janvier 1900, mais présente sur la liste des armes qui présentent une dangerosité avérée, arrêté du 24 Août 2018). Voir la partie "législation sur les armes".

Pour rappel, une levée de fonds est actuellement en cours, dans le but d'obtenir 2 documents d'origine, dédiés au revolver modèle 1892, pour ensuite les scanner en haute qualité et les rendres disponibles à la consultation et téléchargement dans la page bibliographie de ce site:

  • Armes à feu portatives. Revolver Modèle 1892. Tables de construction (texte) du Ministère de la Guerre et du Comité technique de l'Artillerie (15 janvier 1895)
  • Instruction sur le Revolver Modèle 1892, extraite de l'instruction du 8 février 1903 sur le matériel de tir et les champs de tir de l'infanterie. Editions Lavauzelle, 1903


N'hésitez pas à y participer, en cliquant sur le bouton suivant:

Levée de fonds


Ou en faisant directement un don:


revolver modèle 1892, sabre modèle 1882 d'officier d'infanterie, cartouches 8mm92, Instruction sommaire sur le Revolver modèle 1892 (1893), etui simplifié modèle 1916 et dragonne

Sommaire

Vous trouverez dans cet article sur les revolvers d'ordonnance réglementaires (MAS) modèle 1892:

Genèse du revolver modèle 1892 (Manufacture d'Armes de Saint Etienne)

Les prédécesseurs du revolver modèle 1892, de la MAS

Le revolver modèle 1892 est le dernier né de la grande lignée des revolvers d'ordonnance de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS).

Avant lui, on retrouve les revolvers modèles 1873 et 1874. C'est ces 2 revolvers encore en dotation qu'il doit remplacer, même si, dans les faits, les modèles 1873 et 1874 seront encore utilisés de nombreuses années.

revolvers d'ordonnance français modèles 1873, 1874 et 1892

De haut en bas: revolver d'ordonnance modèle 1873, revolver d'ordonnance modèle 1874 et revolver d'ordonnance modèle 1892. Crédit Photo: T. Schneider


Le modèle 1892 est issu des recherches et améliorations effectuées sur les revolvers d'essai modèles 1885, 1887 et 1891 (aussi appelé "1892 à pompe").


Les revolvers modèles 1873 et 1874

Adopté en 1873, le revolver d'ordonnance modèle 1873 est fabriqué à plus de 350 000 exemplaires à la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne, entre 1873 et 1886. Réservé à la troupe, ce revolver solide utilise une munition de 11x17R (la 11mm73).

Revolver d'ordonnance modèle 1873

Revolver d'ordonnance modèle 1873.


Le revolver d'ordonnance modèle 1874, quand à lui, est développé pour les officiers. Adopté le 31 Octobre 1874, il est aussi fabriqué à la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne de 1875 à 1886, à 37 200 exemplaires.
Il est très similaire au modèle 1873, mais s'en distingue tout de même par un poids allégé, des dimensions moindre et un bronzage sur l'ensemble de l'arme. Il utilise aussi la munition de 11x17R (11mm73).

Revolver d'ordonnance modèle 1874 vu de droite

Revolver d'ordonnance modèle 1874. Crédit photo: JL.


Le revolver d'essai modèle 1885

Le revolver d'essai modèle 1885, développé par le Dépôt Central (DC), puis la STA (Section Technique de l'Artillerie) permet de tester différentes améliorations, comme le système Abadie et la simplification de la platine, par rapport aux modèles 1873 et 1874, tout en conservant la même munition (11mm73). Toutefois ce revolver ne reste qu'au stade du prototype (une dizaine de fabriqués), car après quelques tests et modifications sur l'arme, la Commission de Versailles refuse ce modèle le 5 Janvier 1887.

Revolver d'essai modèle 1885

Revolver d'essai modèle 1885. Crédit photos: Lucien Paris.


Le revolver d'essai modèle 1887

Le revolver d'essai modèle 1887 est très similaire au modèle d'essai de 1885. Les principales différences résident dans la mise en place d'un percuteur monté sur le bâti du revolver et la réduction du calibre, qui passe de 11x17R (11mm73) à 8mm, avec le développement d'une munition spécifique: la cartouche 8mmNR.
Ce revolver est adopté en Mai 1886, mais il n'en sera livré que 1 000 exemplaires à l'armée (sur une commande initiale de 50 000 exemplaires).

Le 7 Septembre 1889, après des essais en corps de troupe, le Ministère de la Guerre décide de "surseoir à l'adoption définitive des spécimens tant que toute satisfaction n'est pas donnée".

revolver d'essai modèle 1887

Revolver d'essai modèle 1887. Crédit photo: Lucien Paris.


Le revolver d'essai modèle 1891 ("1892 à pompe")

En 1876, 3 ingénieurs de la Winchester Repeating Arms Cie: W. Wetmore, Charles, S. Wells et Stephen W. Wood (il se dit aussi qu'Hugo Borchardt y aurait participé) crééent le premier revolver à barillet tombant: le Revolver prototype Winchester-Wetmore-Wood modèle 1876.
Le brevet du barillet basculant à droite, avec éjecteur en étoile est déposé par Stephen S. Wood en août 1876.

Sur ce modèle, c'est la tige-axe de barillet qui permet de faire tomber le barillet (vers la droite), et on pousse sur cette tige pour extraire les étuis vides du barillet. Ce revolver sera commercialisé en 1877.


En 1889, Colt commercialise aussi un revolver à barillet tombant. C'est une révolution, car on conserve le cadre fermé, et donc la solidité de la carcasse du revolver. La baguette d'extraction, présente sur les modèles précédents de la Manufacture d'Arme de Saint Etienne, et sur la plupart des revolvers de l'époque (l'autre type de revolver le plus répandu étant le revolver à brisure) deviens donc obsolète.


La STA (Section Technique de l'Artillerie) s'empare donc de cette innovation, et l'applique à ses recherches.

Ils modifient donc un revolver modèle 1887, en y appliquant un barillet tombant à droite, créant ainsi en 1891, le premier prototype du revolver d'essai modèle 1891, (appelé, aujourd'hui, "1892 à pompe"):

Revolver d'essai modèle 1892 à pompe premier type

Revolver d'essai modèle 1892 à pompe, premier type (essai de 1891). Crédit photo: Lucien Paris.


Le revolver modèle 1892 à pompe comporte 4 variantes, fabriquées à moins de 50 exemplaires chacunes.

Plusieurs évolutions seront faites sur les différents prototypes de revolver modèle 1892 à pompe, portant principalement sur la portière de chargement (suppression sur les 3e et 4e type), ressort de fléau de barillet (sur le 1er type), guidon en demi-lune, simplification du mécanisme interne: on passe de 6 pièces (mécanisme du modèle 1887) à 4 pièces (mécanisme du futur modèle 1892) à partir du 3e type, ...

Revolver d'essai modèle 1892 à pompe deuxième type

Revolver d'essai modèle 1892 à pompe, deuxième type (essai de 1891). Crédit photo: Lucien Paris.


Dans son Historique de la Manufacture d'Armes de Guerre de Saint-Etienne écrit en 1900 (voir dans la bibliographie), le Capitaine Raymond Dubessy, nous apprends que "Enfin, en 1891, 50 revolvers de 8m/m conformes à un spécimen établi dans ce dernier établissement furent fabriqués à la Manufacture et mis en essai dans les corps de troupe. A la suite de cet essai, des améliorations et modifications furent introduites dans le mécanisme de l'arme, et le type définitif fut établi, en tenant compte de certaines dispositions nouvelles fort heureuses imaginées par le contrôleur Richard, de la Manufacture de Saint-Etienne. Cette nouvelle arme fut dénommée revolver modèle 1892. Le spécimen devant servir à l'organisation de la fabrication fut reçu le 3 juin de cette année, et une première commande de 5000 revolvers fut notifiée à la Manufacture au mois de juillet 1892".


Les "50 revolvers de 8m/m conformes à un spécimen établi dans ce dernier établissement" dont il est question ici sont des revolvers modèle 1892 à pompe du 1er type, mis en essai dans la gendarmerie, avant d'être réformés car le démontage est jugé trop compliqué, le fonctionnement beaucoup trop dur dans le tir continu, le mécanisme s'encrasse trop vite et empêche la bonne rotation du barillet, et le guidon en demi-lune n'est pas apprécié.

Les "améliorations et modifications [...] introduites dans le mécanisme de l'arme" concernent les évolutions du 2e, 3e et 4e type du revolver modèle 1892 à pompe, mais ne sont pas suffisantes pour que le revolver soit adopté en l'état.

Revolver d'essai modèle 1892 à pompe troisième type

Revolver d'essai modèle 1892 à pompe, troisième type. Crédit photo: Lucien Paris.


Adoption du revolver modèle 1892

Le revolver modèle 1892 est directement issu des dernières modifications, faites à partir d'un revolver modèle 1892 à pompe du 4e type, par le contrôleur Richard, au 1er trimestre 1892.
Il améliore point par point le revolver, en fonction des dernièrs rapports reçus par la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS).
Il rétablit un guidon en grain d'orge, remplace le percuteur fixe par un percuteur oscillant (monté par goupille), et simplifie la tige extracteur.

Le revolver ainsi modifié est envoyé à la commission début Avril 1892, qui décrète un "essai en grand". Après quelques dernières modification, le modèle définitif est adopté sous le nom de "revolver Modèle 1892" le 1er Juin 1892 par le Ministre de la Guerre Charles de Freyssinet.

revolver modèle 1892

Revolver modèle 1892. Crédit photo: FdC.


On notera que le barillet tombant du revolver modèle 1892 continue à tomber à droite, ce qui signifie que le revolver est utilisé de la main gauche, et est rechargé avec la main droite. Il s'agit tout simplement de la norme, à la fin du XIXe siècle: le revolver, principalement destiné aux cavaliers et aux officiers, est encore l'arme secondaire, après le sabre, tenu de la main droite.


Le revolver modèle 1892 est testé entre le 3 Mars 1893 et le 12 Juillet 1893, à l'Ecole Normale de Tir, au Camp de Châlon.
L'Ecole Normale de Tir reçoit 5 revolvers modèle 1892 (25 Février), directement de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne, et 500 cartouches de l'Ecole Pyrotechnique de Bourges (le 3 Mars, puis un deuxième envoi le 26 Mai).


Ce rapport nous apprends que la commission apprécie globalement le revolver, mais que la cartouche (cartouche 8mm92, encore à poudre noire, spécialement développée pour le revolver modèle 1892) est source de bien des déboires, et que "En conséquence l'Ecole Normale de Tir estime que le revolver Mle 1892 ne pourra constituer un léger progrès sur le revolver mle 1874 que si sa cartouche subit les modifications nécéssitées par ses nombreuses défectuosités".

Ce rapport est consultable dans la bibliographie du site.

Caractéristiques du revolver modèle 1892 (MAS 1892)

Les caractéristiques du revolver d'ordonnance modèle 1892 sont:

  • Calibre: 8mm
  • Munition: 8 X 27R
  • Contenance du barillet: 6 cartouches
  • Portée pratique: 25m
  • poids à vide: 840 g
  • Poids chargé: 915 g
  • Longueur totale: 240 mm
  • Longueur du canon: 117 mm
  • Hauteur: 170 mm
  • Rayures: 4 à gauche, au pas de 240 mm

  • Planche extraite du rapport sur le revolver modèle 1892, par l'Ecole Normale de Tir, du 12 Juillet 1893

Source: Rapport sur le revolver modèle 1892, par l'Ecole Normale de Tir, du 12 Juillet 1893.


Marquages et poinçons du revolver modèle 1892

Le revolver modèle 1892, comme ses prédécesseurs, possède plusieurs marquages et poinçons de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne, qui nous permettent d'en apprendre plus sur son histoire et sa fabrication.


Le numéro de série

L'ensemble des revolvers modèles 1892 du contrat militaire, fabriqués à la MAS (Manufacture d'Armes de Saint Etienne), possèdent un numéro de série.

Le numéro de série est composé d'une lettre: F, G, H, I ou L (quelques exemplaires avec la lettre K rencontrés), suivie d'un numéro entre 1 et 5 chiffres.

Sur les revolvers modèle 1892, le numéro de série n'est appliqué qu'à un seul endroit: sur la carcasse, sur le côté droit, sous la cage du barillet.

numéro de série du revolver modèle 1892

Crédit photo: LP.


C'est grâce à ce numéro de série que l'année de fabrication du revolver peut être donnée. Voir les chiffres de production, par années, plus bas sur la page.


Marquage de l'année sur le canon

Sur le pan supérieur droit du canon, on retrouve l'année de fabrication du revolver, sous la forme "S année" (ex: S 1902):

marquage de l'année de fabrication sur le canon d'un revolver modèle 1892

Crédit photo: FdC.


Toutefois, il est à noter que les revolvers modèles 1892 fabriqués entre 1916 et 1920 ne comportent pas de date sur le canon.


Marquage du modèle

Sur le pan supérieur du canon, on retrouve le marquage du modèle, en lettres anglaises: "Mle 1892".

marquage Mle 1892 sur le canon d'un revolver modèle 1892

Crédit photo: FdC.


Toutefois, il est, ici aussi, à noter qu'entre 1916 et 1920, ce marquage n'est pas apposé sur les canons des revolvers modèles 1892.


Marquage des contrôleurs sur le canon

Sur le pan supérieur gauche du canon, comme pour l'ensemble des revolvers d'ordonnance français (modèle 1873, 1874, 1885, 1887 et 1892 à pompe) on retrouve 2 lettres cerclées. Il s'agit de la première lettre du nom du directeur de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS), puis de celle du contrôleur principal (Officier d'administration, Contrôleur d'arme principal de l'arme finie).

marquage du directeur de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS)et du contrôleur principal sur le canon d'un revolver modèle 1892

Crédit photo: FdC.


Pour retrouver la liste des officiers directeurs de la MAS, entre 1846 et 1940, voir sur la page consacrée aux marquages et poinçons du revolver modèle 1873.


Le marquage des contrôleurs est encore une fois absent sur les revolvers modèles 1892 fabriqués entre 1916 et 1920.


Marquage de la manufacture d'Armes de Saint Etienne

Sur le côté droit de la carcasse, on trouve le marquage de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS): "Mre d'Armes St Etienne" sur 2 lignes:

marquage de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne sur un revolver modèle 1892

Crédit photo: FdC.


On retrouve aussi le poinçon d'épreuve E couronné de la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne sous le canon:

poinçon d'épreuve E couronné de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne sous le canon du revolver modèle 1892

Crédit photo: FdC.


Marquages sur le barillet

Sur le barillet des revolvers modèle 1892, on retrouve, sur la face arrière: le E couronné (poinçon d'épreuve de la MAS), et une numérotation (de 1 à 6) des chambres.

marquages sur le barillet d'un revolver modèle 1892

Crédit photo: FdC.


Numérotation des pièces du mécanisme interne

Sur les pièces internes du mécanisme de l'arme, on retrouve encore une numérotation, comme sur le revolver d'essai modèle 1887. Il s'agit de l'ordre de démontage des pièces.

ordre de démontage des pièces du mécanisme d'un revolver modèle 1892

Crédit photo: FdC.


Autres poinçons

Enfin, comme sur ses prédécesseurs, on retrouve plusieurs poinçons de petite taille (dans des écus, cercles ou ovales). Ce sont des poinçons de contrôle et de réception d'atelier, apposés lors de la fabrication du revolver.


Revolvers modèle 1892 avec canon sans marquage (fabrication de guerre)

Nous venons de voir que les revolvers modèle 1892 fabriqués entre 1916 et 1920 ne possèdent aucun marquage ou poinçon sur le canon. On ne retrouve pas les marquages suivants:

  • Marquage de l'année sur le canon (S année)
  • Marquage du modèle ("Mle 1892")
  • Marquages des contrôleurs
  • Poinçon d'épreuve "E couronné" de la MAS


Revolver modèle 1892 sans marquages sur le canon

Revolver modèle 1892 sans marquages sur le canon

Crédit photos: Hadrien Neumayer.


Cette absence de marquages concerne les armes comprises entre les numéros de série (environ) H 75000 (dernier revolver avec canon daté répertorié: H 74951) à H 99999, et I 00001 à (environ) I 12900 (dernier répertorié sans marquages sur le canon I 12881). Reprise de la datation en 1921, avec le numéro I 15068 répertorié.
Ce sont les revolvers fabriqués entre 1916 et 1920, et qui sont bien réglementaires.


Revolver modèle 1892 sans marquages sur le canon

Crédit photos: Hadrien Neumayer.


Ces modèles 1892 sont issus de la fabrication de guerre, et cette absence de marquage signifie tout simplement que les canons qui dotent ces modèles ne sont pas issus de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne (MAS), mais du commerce. Ils ne sont donc pas éprouvés par la MAS, qui n'appose donc pas sont poinçon d'épreuve dessus.

En effet, avec la pénurie de main d'oeuvre dûe à la guerre, et le rythme de production qui doit augmenter, la MAS fera appel à l'industrie privée pour produire les canons de revolver modèle 1892, jusq'à la fin de la guerre. On doit, normalement, y retrouver le poinçon du fabricant, à la place du E couronné.


Revolver modèle 1892 sans marquages sur le canon

Crédit photos: Hadrien Neumayer.


Les évolutions du revolver modèle 1892


Evolution du bronzage du revolver modèle 1892

Les premiers revolvers modèle 1892 sont bronzés au feu (même bronzage que les revolvers modèle 1874, entre 1880 et 1886). Toutefois, cette méthode de bronzage ne donnant pas entière satisfaction, il est décidé le 8 Mars 1893 d'appliquer la méthode de bronzage par voie humide (similaire à celle du fusil modèle 1886 Lebel, et des revolvers modèle 1874 à partir de 1894).

A partir de cette date, l'ensemble de la production sera bronzée de cette façon, produisant un beau bronzage noir mat.

Enfin, on peut croiser certains revolvers modèles 1892 parkerisés ou peint en noir. Ces finitions ne sont pas d'origine, et ont été refaites durant la vie (militaire ou non), de l'arme.


Evolution de la plaque pontet du revolver modèle 1892

Le revolver modèle 1892 réglementaire évoluera très peu sur les 32 ans de production. En dehors du bronzage qui évolue en 1893, l'autre évolution concerne l'intérieur de la plaque de recouvrement.

Cette modification consiste, dans un premier temps (1899), en la mise en place d'un taquet, afin de guider la barette dans son logement lors du tir continu, et d'éviter un montage irrégulier de l'arme, puis, dans un deuxième temps (1901), le taquet est remplacé par un fraisage intérieur de la portière de chargement.

Il existe donc 3 types de plaque pontet:

  • Plaque pontet 1er type, sans taquet de guidage de la barrette.
  • Plaque pontet 1er type modifié: ajout du taquet de guidage de la barrette, à partir du 4 octobre 1899.
  • Plaque pontet 2e type: modification de l'usinage intérieur, à partir du 21 janvier 1901.

On notera aussi la fraisure d'1mm autour de l'axe de vis à partir de la plaque pontet 1er type modifié.


Cette première modification (ajout d'un taquet de guidage de la barette) est proposé le 4 octobre 1898, par le capitaine Charles, inspecteur des armes, en poste à Alger. Il adresse, à cette date, un rapport concernant cette modification au Ministère de la Guerre, ainsi que la proposition de faire une fraisure de 1mm à l'orifice interne du trou taraudé de vis de plaque. la MAS étudie la modification, et adopte cette suggestion de modification le 4 octobre 1899. Toutes les plaques pontet déjà usinées sont modifiées.

Il est à noter que tous les revolvers modèles 1892 qui repasseront à la Manufacture d'Armes de Saint Etienne, à partir du 21 Janvier 1901, seront automatiquement dotés de la nouvelle plaque pontet.


évolution de la plaque pontet de recouvrement du revolver modèle 1892

Illustration de la modification de la plaque pontet du revolver modèle 1892: Plaque pontet 1er type à gauche, plaque pontet 1er type modifié par la mise en place d'un taquet, et plaque pontet 2e type avec modification de l'usinage. La photo en médaillon nous montre le détail du taquet, retiré de la plaque pontet. Crédit photos: Hors série n°3 de la Gazette des Armes.


La platine (mécanisme) du revolver modèle 1892

Le mécanisme interne du revolver modèle 1892 est une simplification de celui du modèle 1887.


Mécanisme du revolver modèle 1892. Planche extraite du rapport sur le revolver modèle 1892, par l'Ecole Normale de Tir, du 12 Juillet 1893

Mécanisme du revolver modèle 1892. Planche extraite du rapport sur le revolver modèle 1892, par l'Ecole Normale de Tir, du 12 Juillet 1893

Source: Rapport sur le revolver modèle 1892, par l'Ecole Normale de Tir, du 12 Juillet 1893.


Alors que les deux premiers prototypes du revolver modèle 1891 (appelé "1892 à pompe" par les collectionneurs) reprennent la platine à 6 pièces du modèle 1887, dès le 3e prototype, on passe à 4 pièces dans le mécanisme. C'est cette platine qui sera conservé sur le modèle 1892.


Les pièces de la platine sont:

  • Le chien
  • Le grand ressort
  • La détente
  • La barette

Platine du revolver modèle 1892

Source: Instruction sur l'armement et le matériel de tir, du 10 novembre 1924.

L'échange d'un revolver modèle 1874 contre un revolver modèle 1892, pour les officiers (1893)

En Mai 1893, une Circulaire du Ministre de la Guerre (le Général Loizillon) paraît et donne plus d'information sur la façon de procéder pour un officier pour échanger son revolver modèle 1874 réglementaire contre un revolver modèle 1892 réglementaire:

Circulaire de distribution revolver modèle 1892 et échange contre un revolver modèle 1874

Circulaire de distribution revolver modèle 1892 et échange contre un revolver modèle 1874

Source: Foucault de Chefdebien, via Retronews.

La cartouche 8mm92 du revolver modèle 1892

En cours de rédaction


Les différentes cartouches 8mm92 pour le revolver modèle 1892

Revolver modèle 1892 du commerce ((Lamure & Gidrol, pour la Manufacture d'Armes et Cycles de Saint Etienne, fabrication d'avant 1896), étui simplifié modèle 1916 avec baudrier et dragonne, l'Instruction sur l'armement et le matériel de tir (du 10 novembre 1924), l'Instruction sommaire sur le Revolver modèle 1892 (1893), et un assortiment de boîtes de cartouches réglementaires et du commerce.

Le revolver modèle 1892 de marine

Le revolver modèle 1892 de marine

En 1895, on retrouve une commande de 17 000 exemplaires de revolvers modèle 1892, pour la marine.
A priori, les livraisons de cette commande s'étalent sur les années 1895, 1896, 1897, 1899, 1900, 1901, 1902, 1903 et 1904.
On en retrouve un sur la période comprise entre 1916 et 1920 (revolvers sans marquages sur le canon), et un autre en 1922. (Voir le tableau de relevé des numéros de série, en bas de page).


Le revolver modèle 1892 pour la marine se distingue de son homologue pour l'armée de terre ou la gendarmerie, seulement par la présence d'une ancre sur la calotte de crosse. En effet, contrairement au revolver modèle 1873 de marine et revolver modèle 1874 de marine, il n'y a pas de modification de calibre (on reste sur le calibre 8mm92), ou de différenciation dans les marquages et numéros de série.

Revolver modèle 1892 de marine

Ancre sur la calotte de crosse d'un revolver modèle 1892 de marine

Revolver modèle 1892 de la commande pour la marine. Revolver n° F99238, de 1897. Crédit Photos David Charasse (www.le1892.fr)


Certains de ces revolvers modèle 1892 de marine présentent une finition parkerisée ou phosphatée, recouvert d'une (ou 2 ) couche(s) de peinture noire cuite au four.

Revolvers modèle 1892 de marine

Revolvers modèle 1892 de marine

Revolvers modèle 1892 de marine

Revolvers modèle 1892 de marine

Revolvers modèle 1892 de marine

Revolvers modèle 1892 de marine, avec finition parkerisée et peinture cuite au four. Crédit Photos Vivelacolo, sur forum TCAR.


Cette finition correspond à la finition des armes françaises des années 30, faite en arsenal, lors d'un reconditionnement de l'arme.

Revolvers modèle 1892 de marine

Crédit Photo Vivelacolo, sur forum TCAR.


Le conditionnement des cartouches de 8mm92 pour la marine et les troupes du Corps Expéditionnaire

Le conditionnement des munitions pour la marine et les troupes du Corps Expéditionnaire est différent du conditionnemetn des cartouches pour le reste de l'armée.

En effet, les cartouches de 8mm92 sont rangées dans une boîte en laiton, soudée à l'étain. Les premières étaient prévues pour contenir 12 cartouches:

boîte en laiton pour 12 cartouches de 8mm92


Mais finalement ce sont des boîtes de 6 cartouches qui seront réalisées (boîtes similaires à celles prévues pour le conditionnement des cartouches de 11mm73):

boîte en laiton pour 6 cartouches de 8mm92

Crédit photo: Greg47


Boîte en laiton étanche de cartouches de 8mm92 en place dans les alvéoles d'un étui jambon:

Boîte en laiton de cartouches de 8mm92 en place dans les alvéoles d'un étui jambon

Crédit photo: Dakota


L'étui simplifié pour la marine

Il existe un étui spécifique, ouvert, pour les revolvers modèles 1873 et 1892 de marine.
Cet étui à été adopté pour les revolvers de marine dès les années 1860.
Un article complet sur cet étui douille pour les revolver de marine et sa genèse, est disponible sur la page traitant des revolvers modèles 1873 de marine:

L'étui ouvert pour les revolvers de marine


Marin français portant un étui ouvert avec un revolver modèle 1892 de marine, en 1909:

Marin portant un étui ouvert et revolver 1892 de marine, en 1909


Photo d'un Sous-officier marinier, son revolver modèle 1892 de marine à la main, pendant l'hiver 1939 - 1940. On remarque bien l'étui douille spécifique à la marine:

Sous-officier marinier portant un étui ouvert et revolver 1892 de marine, en 1909

Source: Gazette des Armes n°116

Légende de la photo:"Sous-officier marinier armé d'un revolver 1892, inspectant un bâtiment neutre pendant l'hiver 1939-1940. On remarquera que si l'arme est bien approvisionnée, notre marin a oublié de rabattre la portière de chargement. Sans doute l'émotion due au reportage que l'on réalise et dont notre homme est la "vedette".".

Au delà de l'étui ouvert spécifique à la marine, on remarque bien la dragonne en corde, comme sur la photo précédente.


Un exemple d'étui ouvert pour la marine, pour le revolver modèle 1892 de marine, en cuir fauve (ici, avec la cartouchière):

Etui ouvert (revolver modèle 1892) pour la marine en cuir fauve

Cliquez sur l'image pour voir les autres photos de l'étui.

Source: Ebay


L'étui ouvert (ou étui douille) pour le revolver modèle 1892 de marine, en situation:

Exercice du revolver modèle 1892 de marine, carte postale Marine Nationnale

Exercice de revolver modèle 1892 de marine à bord d'un cuirassé, carte postale Marine militaire française

Exercice de revolver modèle 1892 de marine à bord d'un cuirassé, probablement le  Dupuys de Lomme, carte postale Marine militaire française

Toulon. Marine Française. Exercice au revolver au petit-rang, carte postale Marine militaire française


Les revolvers modèles 1892 de récompense: "Prix de Tir Offert par le Ministère de la Guerre" et "Prix Offert par le Ministère de la Guerre".

Les revolvers modèles 1892 "Prix de Tir Offert par le Ministère de la Guerre" et les revolvers modèles 1892"Prix Offert par le Ministère de la Guerre" se distinguent des autres modèles, principalement par la plaque ovale en argent (gravée) présente sur la plaquette de crosse gauche. Il s'agit d'armes de récompense.


Deux revolvers modèles 1892 de récompense: un modèle "Prix de Tir Offert par le Ministère de la Guerre", et un modèle "Prix Offert par le Ministère de la Guerre":

2 Revolvers modèle 1892 MAS Prix de Tir et Prix

Crédits photo: le1892.fr.


Les revolvers modèles 1892 "Prix de Tir Offert par le Ministère de la Guerre"

Les véritables modèles "Prix de Tir" se reconnaissent, car, bien que de fabrication de la MAS (Manufacture d'Armes de Saint Etienne), ils ne possèent pas de numéro matricule sur la carcasse. La très grande majorité de ceux rencontrés sont datés de 1901 et 1902. Quelques uns de 1903 ont aussi été vus.

Ce sont sont donc des revolvers de la commande militaire, mais sélectionnés et retirés des chaînes de fabrication avant le marquage du numéro de série, et spécifiquement déstinés à devenir des "Prix de Tir".

La plaquette de crosse gauche possède une plaque en argent, marquée "Prix de Tir offert par le Ministère de la Guerre" et un emplacement pour graver le nom du récipiendaire (cette gravure était à la charge du bénéficiaire).

Revolver modèle 1892 MAS Prix de Tir

Crédits photo: le1892.fr.


Exemple: Revolver modèle 1892, Prix de Tir, offert par le Ministère de la Guerre à Monsieur Vial à Epinal, entouré de 2 revolvers Prix de Tir modèle 1874 (dont un en calibre 6mm).

Revolver 1874 et 1892 prix de tir

Crédits photos: Les Revolvers Militaires Français, d'Henri Vuillemin.


Les revolvers modèles 1892 "Prix Offert par le Ministère de la Guerre"

Une autre variante de ce revolver modèles 1892 de récompense existe. Il s'agit du modèle avec plaquette en argent sur la plaquette de crosse gauche marquée "Prix offert par le Ministère de la Guerre".

C'est une arme de récompense, offerte a plupart du temps pour acte de bravoure. Contrairement au "Prix de Tir", ces modèles possèdent bien un numéro matricule sur la carcasse, et le nom du récipiendaire la plupart du temps.

Revolver modèle 1892 MAS Prix

Crédits photo: le1892.fr.


Variante de revolver modèle 1892 "Offert par le Ministère de la Guerre": La plaque diffère du modèle réglementaire. Le revolver est bien marqué de la Manufacture d'armes de St Etienne (MAS) sur le côté droit, année 1922 ("S 1922" sur le canon, et numéro de série en "L").

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre

Revolver 1892 MAS Offert par le Ministère de la Guerre


Les revolvers modèles 1892 de théorie

On trouve de temps à autre des revolvers modèles 1892 de théorie.

Les armes de théorie sont des armes qui ont été déclassées, puis rendu inapte au tir, et qui servent à apprendre la manipulation de ce type d'armes. Le déclassement peut être dû à une trop grande usure de l'arme, mais aussi à une commande spécifique à la Manufacture d'Armes de Saint Etienne d'armes de théorie (exemple: les revolvers modèles 1873 de la série X).

Il en existe de plusieurs sortes.


Revolvers modèles 1892 marqués "Théorie"

Certains sont marqués "Théorie" sur le côté droit de la carcasse, et possèdent un numéro de série en X (ex: le modèle X27 est présenté dans la Gazette des Armes n° 400). Le percuteur est arrasé.


Un autre exemplaire, aussi marqué "Théorie", mais sans numéro de série:

Revolver modèle 1892 de théorie

Crédit photos: © Madelon, source: pop.culture.gouv.fr.


Revolvers modèles 1892 transformés en arme de théorie (marquage "X")

Document concernant la transformation en arme de théorie du revolver de 8mm modèle 1892 en 1967:

Instruction de 1967 sur la transformation d'un revolver modèle 1892 en arme de théorie

Instruction de 1967 sur la transformation d'un revolver modèle 1892 en arme de théorie

Crédit photos: forum TCAR.

Dans le cas de ces revolvers modèles 1892 transformés en arme de théorie, c'est le canon, la carcasse et le percuteur qui sont modifiés. On peint aussi un grand "X" blanc sur le côté droit du canon et sur le côté droit de la carcasse.


Enfin, on trouve aussi des revolvers modèles 1892 du contrat militaire, qui ont été transformés en arme de théorie par la suite. Le percuteur est arrasé, et un "X" est rajouté derrière le numéro de série.

Exemple: revolver modèle 1892 transformé en arme de théorie, avec le rajout d'un "X" derrière le numéro de série:

Revolver modèle 1892 de théorie X

(voir dans le tableau de relevé, en bas de page, sur son numéro de série G 16757, pour voir plus de photos.)

Les revolvers modèles 1892 de prise par l'armée allemande

Lors des 2 guerres mondiales, l'armée allemande récupère des revolvers d'ordonnance modèle 1892, et les met en service au sein de son armée, souvent avec les étuis correspondant.

Lors de la 2e Guerre Mondiale, ils seront principalement envoyés en Russie, car les pistolets automatiques avaient tendance à se bloquer en raison du froid extrême.

Ces revolvers modèles 1892 seront répertoriés, dans les nomenclatures du Waffenamt, sous la désignation Rev 637 (f).
Les attributions suivantes: Rev 634 (f), Rev 635 (f) et Rev 636 (f) sont pour les revolvers de type "92 Espagnols".

Certains de ces revolvers modèle 1892 de prise reçoivent un marquage régimentaire.


Revolver modèle 1892 de la MAS fabriqué en 1912, saisi par les allemands et réutilisé dans l'armée Allemande:

revolver modèle 1892 de prise par l'armée allemande

Crédit photos: pre98.com

On remarque le marquage spécifique dans le rabats de l'étui:
??? R 637 (f) (en rouge)
Munition
Rev Patrone
Mod. 1892
N° H45354

On retrouve aussi le grade et le nom de son détenteur Allemand sur la droite du rabat: Oberjäger Dieter Müeller.

Étuis et accessoires du revolver modèle 1892

Les étuis pour le revolver modèle 1892

Le revolver d'ordonnance modèle 1892 s'est vu attribuer l'étui jambon.

étui jambon noir


Un article complet sur l'étui jambon, ses évolutions, ses variantes, ses accessoires, son utilisation, ... est accessible sur le lien suivant:

Etui jambon


les différents étuis jambon pour le revolver modèle 1892

Bien qu'il rentre parfaitement dans le premier type d'étui jambon (modèle 1876), l'étui reste un peu grand pour le revolver modèle 1892, et les alvéoles pour y ranger les cartouches ne sont pas au bon calibre (11mm au lieu de 8mm).

Etui jambon modèle 1876

Etui jambon modèle 1876, vu de dos: excroissance pour la crête de baguette du revolver modèle 1873, grande cale et anneaux de suspension à bords arrondis.


Ainsi, dès 1893, on adapte l'étui jambon (modèle 1876 modifié 1893), en modifiant les alvéoles dans la cartouchières, et en modifiant la cale interne de l'étui, qui deviens plus grosse. L'excroissance ronde servant à protéger la crête de baguette du revolver modèle 1873 est aussi supprimée.

alvéoles pour cartouches de 8mm92, dans un étui jambon

Alvéoles pour cartouches de 8mm92, dans la poche à cartouche d'un étui jambon modèle 1893.


En 1909, on modifie encore l'étui jambon (modèle1876 - 1893 modifié 1909) : on supprimme les alvéoles pour cartouches, et on met en place des emplacements pour y ranger 3 paquets de 6 cartouches de calibre 8mm. La contenance de la pochette à munition passant ainsi de 12 à 18 cartouches en réserve. Les anneaux de bretelles, à bords arrondis jusqu'ici, deviennent rectangulaires.

Emplacement pour paquets de cartouches de 8mm92, dans un étui jambon

Emplacement pour paquets de cartouches de 8mm92, dans la poche à cartouche d'un étui jambon modèle 1909.


En 1916, dernière modification de l'étui jambon, pour la cavalerie, avec une modification à l'arrière: suppression des anneaux de suspension, et ajout d'un anneau de brelage sur le passant de ceinturon.


L'étui simplifié modèle 1916

La dernière évolution de l'étui pour le revolver d'ordonnance sera l'étui simplifié modèle 1916, qui abandonne la forme de jambon, avec son rabat bombé, pour un rabat souple.

Etui simplifié modèle 1916

Etui simplifié modèle 1916, avec un revolver modèle 1892 (du commerce), sa dragonne et l'Instruction sommaire sur le Revolver modèle 1892.


Sous le rabat principal, on retrouve 3 pochettes pour y ranger les boîtes de 6 cartouches (8mm92). Les anneaux, à l'arrière, sont soit arrondis, soit rectangulaires.

Etui simplifié modèle 1916, tamponné du 28e Régiment d'artillerie et revolver modèle 1887

Notez le tampon du 28e régiment d'Artillerie sur cet étui simplifié modèle 1916, pour revolver modèle 1892.


Cet étui servira à abriter les revolvers d'ordonnance modèle 1892, les revolvers de type "92 Espagnol" (copie Basques des revolvers type Smith & Wesson ou Colt, commandés par la France à l'Espagne en 1917) et quelques revolvers modèles 1887.

Etui simplifié modèle 1916 complet, avec son baudrier et sa dragonne

Etui simplifié modèle 1916 complet, avec son baudrier et sa dragonne, vu de dos


Bien sûr, comme pour les revolvers d'ordonnance modèle 1873 et 1874, ces étuis sont accompagnés d'un baudrier, d'une dragonne et d'un ceinturon (courroie de ceinture, puis ceinturon de type Sam Browne belt, dès 1918).

Ensembles d'officier: ceinturon, sabres, étuis de revolvers modèle 1892, dragonnes, képi, ...

Au centre, on retrouve un ensemble d'officier d'artillerie, avec un ceinturon type Sam Browne belt supportant un étui simplifié modèle 1916 et un revolver modèle 1892 avec sa dragonne, et un sabre fantaisie d'officier d'artillerie avec monture dite de Nancy (5 branches et demi) et lame allégée du type 1822-99 d'officier d'artillerie (elle même issue du modèle 1822 de cavalerie légère), équipé de sa dragonne en cuir fauve et raccordé au ceinturon par une bélière. Autour, on retrouve un étui jambon en cuir noir modèle 1876-93 et une dragonne en cuir noir pour le revolver modèle 1892, un 2e étui modèle 1916 (tamponné du 28e régiment d'Artillerie) avec son baudrier et sa dragonne, un képi modèle 1919 de lieutenant d'artillerie, l'Instruction sommaire sur le Revolver modèle 1892 (de 1893), et un paquet de cartouches en 8mm92.
En bas, il s'agit d'un sabre fantaisie d'officier avec monture du type 1896 d'officier de cavalerie et lame allégée du type 1882 de cavalerie légère, accompagné d'une dragonne de grande tenue modèle 1845 (encore portée avec la tenue modèle 1931). Il s'agit du sabre du Comte Paul Jonglez de Ligne (légion d’honneur, médaille de la résistance et croix de guerre avec étoile de vermeil), qui à dirigé le BMA (Bureau des Menées Antinationales), puis la SM (Sécurité Militaire) de la 15e Région Militaire (Marseille) entre 1940 et 1944, avant d'être déporté.


Baguette de nettoyage, pour le revolver modèle 1892

La baguette de nettoyage qui sert principalement pour le revolver modèle 1892 (puisque pour les revolvers modèles 1873 et 1874, il est recommandé d'utiliser une baguette en bois) est décrite ainsi dans le Manuel d'Infanterie à l'usage des sous-officiers, caporaux et élèves caporaux de 1907:

"Une baguette pour revolver modèle 1892, avec tête à anneau, munie à son extrémité d'un porte-chiffon cannelé suivi d'un écouvillon démontable. Cet écouvillon est ordinairement employé au grassage du canon et des chambres du barillet.
Cette baguette n'est pas emportée en campagne
".

baguettes de nettoyage revolver 1892

baguettes de nettoyage revolver 1892


Complément sur les éléments à visser sur l'embout fileté de la baguette de nettoyage:

baguettes de nettoyage revolver 1892


Dans l'Instructions sur l'armement et le matériel de tir de 1932, on trouve plusieurs types de baguettes de nettoyage:

  • Baguette de nettoyage modèle 1922
  • Baguette pour revolver
  • baguette en bois

Alors que la première (modèle 1922) est destinée à l'entretien des fusils (modèles 07-15 (Berthier) et 07-15 M16 (Berthier), Lebel 1886-93), et mousquetons Berthier modèles 1892 et 1892 M16, les deux suivantes sont destinées à l'entretien des revolvers (modèles réglementaires 1873, 1874 et 1892, ainsi que les modèles dits "du commerce", à savoir les "92 espagnols") et pistolets:

Instructions sur l'armement et le matériel de tir (1932): baguettes de nettoyage revolvers

Instructions sur l'armement et le matériel de tir (1932): baguettes de nettoyage revolvers


Enfin, dans le "Manuel du gradé d'Infanterie" de 1935, on trouve 2 autres types supplémentaires de baguette de nettoyage:

  • Baguette pour fusil-mitrailleur modèle 1924
  • Baguette modèle 1924 pour pistolets et revolvers

Alors que la première est spécifiquement dédiée au fusil-mitrailleur modèle 1924, la deuxième est plus intéréssante car elle s'adapte aux revolvers réglementaires et revolvers du commerce en service dans larmée, mais aussi aux pistolets automatiques (calibres 7.65, 7.65 long et 9mm).


Elle est décrite ainsi: "Baguette modèle 1924 pour pistolets et revolvers.
Cette baguette (figure 19) se compose d'une tige en laiton, dont une extrémité recourbée forme poignée et dont l'autre porte une fente pour le chiffon.
".


On y apprends aussi qu'en 1935, la baguette pour revolver en laiton, avec écouvillon à visser dessus n'est plus fabriquée. Elle très probablement remplacée par la Baguette modèle 1924 pour pistolets et revolvers.

Manuel du gradé d'infanterie (1935): baguettes de nettoyage revolvers

Manuel du gradé d'infanterie (1935): baguettes de nettoyage revolvers

Manuel du gradé d'infanterie (1935): baguettes de nettoyage revolvers


Concernant la baguette pour revolver, il est à noter qu'elle comporte un numéro matricule, sous la forme du numéro de série qu'on retrouve sur les revolvers réglementaires.
Par exemple:

baguettes de nettoyage revolver 1892

baguettes de nettoyage revolver 1892


Tournevis mixte modèle 1892, Tournevis mixte modèles 1898 et tournevis modèle 1924, pour le revolver modèle 1892

Il existe 3 types de tournevis: le tournevis mixte modèle 1892, le tournevis mixte modèle 1898 et le tournevis modèle 1924.


Le tournevis mixte modèle 1892 ressemble fortement au modèle 1898, mais il est de plus petite taille (79,5mm fermé / 118mm ouvert, contre 90mm fermé / 126,5mm ouvert), et les bords des lames ne sot pas arrondies, mais droites.

Tournevis mixte modèle 1892, pour revolver modèle 1892

Tournevis mixte modèle 1892, pour revolver modèle 1892


Le tournevis mixte modèle 1898 à été créé pour démonter et remonter le revolver modèle 1892. Il est décrit ainsi dans "Manuel du gradé d'Infanterie" de 1935:

Tournevis mixte modèle 1898, pour revolver modèle 1892

Le tournevis mixte modèle 1898 comprend une grande lame à deux biseaux et une petite lame. Le biseau le plus large de la grande lame sert pour la vis de plaque-ponter ; le biseau de la petite lame, pour les autres vis du revolver ; le biseau le moins large de la grande lame peut être utilisé pour le démontage et remontage des vis des autres armes à feu.
Certains spécimens ont un biseau de lame réduit, en vue de l'adaptation aux vis des revolvers du commerce et des pistolets automatiques
. (Les revolvers du commerce dont il est question ici, sont en fait les revolvers "92 Espagnols".)
Il y est bien indiqué que le tournevis mixte mle 1898 n'est plus fabriqué en 1935.

Tournevis mixte modèle 1898, pour revolver modèle 1892

Tournevis mixte modèle 1898, pour revolver modèle 1892

Crédit photos: JP


Le tournevis modèle 1924 est décrit ainsi dans "Manuel du gradé d'Infanterie" de 1935:

Tournevis modèle 1924, pour revolver modèle 1892

Tournevis modèle 1924, pour revolver modèle 1892

Ce tournevis comprend deux lames percées d'un trou central dans lequel passe un boulon ; un écrou moletté permet de fixer ces lames dans deux positions superposées, pour le transport, et perpendiculaires, pour l'emploi.
Les biseaux, de largeur différentes, s'adaptent aux vis des pistolets et revolvers, ainsi qu'à celles des fusils et mousquetons
.


Les tournevis sont, eux aussi, porteurs d'un numéro de série, sous la forme Lettre Numéro.


Bien sûr, le nécessaire d'arme modèle 1874 peut encore être utilisé avec le revolver modèle 1892.

nécessaire d'arme modèle 1874

Crédits photos: Manuel du gradé d'infanterie (1er septembre 1935). Collection de l'auteur.


Outil démonte ressort de percussion du revolver modèle 1892

Outil permettant la pose ou la dépose du grand ressort de percussion, sur le revolver modèle 1892:

Outil démonte ressort de percussion, pour le revolver modèle 1892

Outil démonte ressort de percussion, pour le revolver modèle 1892

Outil démonte ressort de percussion, pour le revolver modèle 1892

Outil démonte ressort de percussion, pour le revolver modèle 1892

Outil démonte ressort de percussion, pour le revolver modèle 1892


Chargeur rapide, type Prideaux, pour le revolver modèle 1892

Plan du 19 Août 1897, issu des archives de la SFM (Société Française des Munitions), représentant un chargeur rapide, type Prideaux, pour le revolver modèle 1892.
On remarquera qu'au moins 2 modèles ont été fabriqués: "Le 20 Août nous avons reçu un nouvel échantillon dont les ressorts porte-cartouche étaient soudés au lieu d'être fixés avec des brides repliées. Il avait en outre la forme et les dimensions indiquées au dessin Fig 2".

Plan d'un chargeur rapide type Prideaux, pour le revolver modèle 1892. SFM


Ce plan provenant de la SFM, nous pouvons en déduire que ce chargeur rapide n'est pas réglementaire, mais dédié au marché civil, et donc aux revolvers modèles 1892 du commerce.


Numéros de série et années de fabrication du revolver modèle 1892

Chiffres de la production de 1892 à 1900

Dans son ouvrage Historique de la Manufacture d'Armes de Guerre de Saint-Etienne écrit en 1900 (voir dans la bibliographie), le Capitaine Raymond Dubessy nous donne les chiffres des prévisionnels de production des revolvers modèle 1892 entre 1892 et 1895 (cliquez sur l'image pour l'agrandir):

Historique de la Manufacture d'Armes de Guerre de Saint-Etienne, du Capitaine Raymond Dubessy

(La ligne intitulée "Modification 93" concerne la modification des fusils modèle 1886 Lebel.)


Ce qui nous donne, en fabrication par année, pour les revolvers modèles 1892:

Année Nature des armes Nombre d'armes commandées Nombre d'armes fabriquées
1892 Revolver mle 1892 5 000 5 000
1893 Revolver mle 1892 25 000 25 000
1894 Revolver mle 1892 >>> 30 000
1895 Revolver mle 1892 >>> 17 000

Encore une fois, et comme pour le tableau de fabrication du revolver modèle 1873, il est ici important de rappeler que les documents consultés par le Capitaine Raymond Dubessy pour son ouvrage Historique de la Manufacture d'Armes de Guerre de Saint-Etienne (1900), étaient en fait les prévisionnel de production (les commandes) et non pas les comptes rendus exacts de la production.


Un peu plus loin, il nous dresse un aperçu des commandes d'armes, avec les chiffres réels des commandes des revolvers modèles 1892, entre 1892 et 1900:

Historique de la Manufacture d'Armes de Guerre de Saint-Etienne, du Capitaine Raymond Dubessy

Historique de la Manufacture d'Armes de Guerre de Saint-Etienne, du Capitaine Raymond Dubessy


Ce qui nous donne:

Année Arme Commande
1892 Revolver modèle 1892 5 000
1893 Revolver modèle 1892 25 000
1894 Revolver modèle 1892 30 534
1895 Revolver modèle 1892 21 200
1896 Revolver modèle 1892 17 089
1897 Revolver modèle 1892 30 114
1898 Revolver modèle 1892 14 106
1899 Revolver modèle 1892 13 822
1900 Revolver modèle 1892 19 438

Nous avons donc un total de 176 303 revolvers fabriqués, pour les 9 premières années de production du revolver modèle 1892 (1892 à 1900).

On remarquera qu'en 1894 et 1895, il y a eu plus de revolvers modèle 1892 fabriqués que de revolvers commandés.


Tableau des numéros de série du revolver 1892

Tableau de relevé des revolvers modèles 1892 du contrat militaire (Manufacture d'Armes de Saint-Etienne), rencontrés.

Les revolvers sont triés par numéros de série.

Le tableau de base est celui des relevés effectués par l'auteur du Hors Série de la Gazette des Armes n°3, complété depuis, à la fois par les revolvers modèles 1892 réglementaires que j'ai rencontré et par les données de David Charasse (Armurerie Saint Guillaume à Beaucaire), sur son site consacré au revolver modèle 1892.

En gras, les revolvers modèle 1892 présentant une anomalie de date.


Année sur le canon Numéro de série Lettres sur le canon Commentaire
S 1892 F 14 P L
S 1907 F 156 V B Changement de canon en 1907 ?
S 1892 F 1492 P L
S 1892 F 1966 P L
S 1892 F 2258 P L
S 1892 F 3446 P L
S 1892 F 3787
S 1892 F 3928 P L
S 1892 F 3968 P L
S 1892 F 4211 P L
S 1892 F 4270
S 1892 F 4316 P L
S 1892 F 4541 P L
S 1892 F 4923 P L
S 1892 K 108 P L Série K, lettre "R" cursive devant "Mle 1892", n°"1" frappé sur les pièces constitutives.
Fin de l'année 1892: F 1 à F 5 000
S 1893 F 5086 P L
S 1893 F 5656 P L
S 1893 F 5957
S 1893 F 6188
S 1893 F 6618 P L Essai Châlons 1893
S 1893 F 7126 P L Plaqué or, offert à l'acteur Michel Simon
S 1893 F 7290 P L
S 1893 F 7924 P L
S 1893 F 8582 P L
S 1893 F 9213 P L
S 1893 F 9266 P L
S 1893 F 9427 P L
S 1893 F 9545 Recanonné en 1896 M B
S 1893 F 9627 P L
S 1893 F 10511 P L
S 1893 F 12399 P L
S 1893 F 13696 P L
S 1893 F 14569 P L
S 1893 F 15089 P L
S 1893 F 15497 P L
S 1893 F 16865 P L
S 1893 F 18034 P L
S 1893 F 18084
S 1893 F 18583 P L
S 1893 F 19000 P L
S 1893 F 20431 P L
S 1893 F 20738 P L
S 1893 F 21656 P L
S 1893 F 22410
S 1893 F 23761 P L
S 1893 F 26296 P L
S 1893 F 27487 Recanonné en 1895 M B
S 1893 F 27803
S 1892 F 29105 P L
S 1893 F 29827 P L
S 1893 F 30311 P L
S 1893 F 30605 P L
S 1893 F 30748 P L
S 1893 F 30916 P L
S 1893 F 31752 P L
S 1893 F 31974 P L
S 1893 F 32221 P L
S 1893 F 32222 P L
S 1893 F 32266 P L
S 1893 F 32411 P L
Fin de l'année 1893: F 5001 à F 30000
S 1894 F 33289 P L
S 1894 F 33341 P L
S 1894 F 33565 P L Plaque "Prix de Tir Offert par le Ministère de la Guerre" sur plaquette gauche.
S 1894 F 35948 P L
S 1894 F 36039 M L
S 1894 F 37678 Recanonné en 1902 L B
S 1894 F 38158 M L
S 1894 F 40173 M L
S 1894 F 40308 M L
S 1894 F 40388 M B
S 1894 F 40516 M B Peint en noir
S 1894 F 42291
S 1894 F 42035 M B
S 1894 F 42317 M B
S 1894 F 43949 M B
S 1894 F 46755 M L
S 1893 F 47374 P L
S 1893 F 47642 P L
S 1894 F 48908 M B
S 1894 F 50169 M L
S 1894 F 52261 M L
S 1894 F 53957 M L
S 1894 F 54458
S 1894 F 54928 M B
S 1894 F 55092 M B
S 1894 F 57589 M B
S 1894 F 57950 M B
S 1894 F 57989 M B
S 1894 F 60133 M B
S 1894 F 60143 M B
Fin de l'année 1894: F 30001 à F 60534
S 1895 F 60911 M B
S 1895 F 61898 M B Marine, nickelé
S 1895 F 62223 M B Marine
S 1895 F 62367 M B Prix de Tir
S 1895 F 62754 M B Marine
S 1895 F 62911 M B
S 1895 F 63955 M B
S 1895 F 64275 M B
S 1895 F 64304 M B
S 1895 F 66034 M B
S 1895 F 66390 M B
S 1895 F 66570 M B Marine
S 1895 F 67748 M B
S 1895 F 67972 M B
S 1895 F 68518 M B
S 1895 F 68550
S 1895 F 70186 M B
S 1895 F 71133 M B
S 1895 F 71207 M B
S 1895 F 72627 M B
S 1904 F 73215
S 1895 F 74950 M B Marine
S 1895 F 77642 M B Marine
S 1895 F 80457 M B
S 1895 K 10390 M B Série K
Fin de l'année 1895: F 60535 à F 81734
S 1896 F 83522 M B
S 1896 F 83628 M B
S 1896 F 85552 M B
S 1896 F 87600 M B
S 1896 F 87844 M B Marine
S 1896 F 88268 M B
S 1896 F 88628 M B
S 1896 F 89930 M B Transformé en 6mm à percussion annulaire
S 1896 F 90885 M B
S 1896 F 91147 M B
S 1896 F 91158 M B
S 1896 F 92020 M B Marine
S 1896 F 92103 M B
S 1896 F 93556
S 1896 F 94694
S 1896 F 95055 M B
S 1896 F 95081 M B
S 1896 F 96036 M B
S 1896 F 96120 M B
S 1896 F 97932 M B
S 1896 F 98426 M B
Fin de l'année 1896: F 81735 à F 98823
S 1897 F 99238 M B Marine
S 1897 F 99763 M B
S 1897 G 1455 J B
S 1897 G 5016 J B
S 1897 G 5207 J B
S 1897 G 6748 J B
S 1897 G 8749 J B
S 1897 G 12443 J B
S 1897 G 12549 J B
Fin de l'année 1897: F 98824 à G 28938
S 1898 G 14655 J B
S 1898 G 15150 J B Recanonné en 1914 C C
S 1898 G 16757 X J B Arme de théorie, marquée "X"
S 1898 G 17021 J B
S 1898 G 17608 J B
S 1898 G 19320
S 1898 G 19329
S 1902 G 20193 L B
S 1895 G 20278
S 1898 G 20652 J B
S 1898 G 21332 J B
S 1898 G 21572
S 1898 G 22051
S 1898 G 22766 J B
S 1898 G 25327
S 1898 G 26486 J B
S 1898 G 26794 J B
S 1898 G 26823 J B
S 1898 G 27512 J B
S 1898 G 28126 J B
Fin de l'année 1898: G 28939 à G 43044
S 1899 G 28221 J B Marine
S 1899 G 31241 J B
S 1899 G 31660 J B
S 1899 G 33205 J B Marine
S 1899 G 33363 J B
S 1899 G 33375 J B
S 1899 G 34275
S 1899 G 37152
S 1899 G 39938 J B
S 1899 G 40828 J B Marine
S 1899 G 41250 J B
S 1899 G 42657 J B
S 1899 G 42774 J B
S 1899 G 42865 J B
Fin de l'année 1899: G 43045 à G 56866
S 1900 G 43711 J B Marine
S 1900 G 44169 J B
S 1900 G 44222 Marine
S 1900 G 44698 J B Marine
S 1900 G 44888 J B Marine
S 1900 G 45462 J B Marine
S 1900 G 45873
S 1900 G 46015 J B Marine
S 1900 G 46280 J B Marine
S 1900 G 46513 J B Marine
S 1900 G 47021 Marine. Parkerisé et peint en noir
S 1900 G 47068 Marine. Parkerisé et peint en noir
S 1900 G 47270 L B
S 1900 G 47682 L B Marine
S 1900 G 48015 L B Marine
S 1900 G 48625 L B
S 1900 G 48877 L B
S 1900 G 52290 L B
S 1900 G 53937 L B
S 1900 G 54896 L B Plaque pontet type 1901
S 1900 G 56273 L B
S 1900 G 56334 L B
S 1900 G 60465 L B
S 1900 G 60680 L B
S 1900 G 61614 L B
S 1900 G 62118 L B
S 1900 G 63165 L B
Fin de l'année 1900: G 56866 à G 76304
S 1901 G 63399 L B
S 1901 G 63575 L B
S 1901 G 63880 L B
S 1901 G 64156 L B
S 1901 G 64562 L B
S 1901 G 65704 L B Plaque pontet 2e type
S 1901 G 68205 L B
S 1901 G 69029 L B Marine
S 1901 G 70953 L B Plaque pontet 2e type
S 1901 G 70956 L B
S 1901 G 75544 L B Plaque pontet 2e type
S 1901 G 76266 L B
S 1901 G 78355 L B
S 1901 G 78503 L B
S 1901 G 78888 L B
S 1901 G 79252 L B
S 1901 G 79685 L B
S 1901 G 81200 L B Plaque pontet 2e type
S 1901 G 81238 L B Plaque pontet 2e type
Fin de l'année 1901
S 1902 G 83275 L B
S 1902 G 83294 L B
S 1902 G 84843 L B
S 1902 G 85630 L B
S 1902 G 87335 L B
S 1902 G 87475 L B Marine
S 1902 G 89617 L B
S 1902 G 90006 L B
S 1902 G 92298 L B
S 1902 G 92789
S 1902 G 93173 L B
S 1903 G 94804 L B
S 1902 G 95514 L B
S 1902 G 96502 L B
S 1902 G 98227 L B
S 1902 G 98275 L B Marine
Fin de l'année 1902
S 1903 G 98410 L B
S 1903 G 99170 L B Marine
S 1903 G 99616 L B Marine
S 1903 G 99744 L B Marine
S 1903 G 99804 L B Marine
S 1903 H 548 L B
S 1903 H 917 L B
S 1903 H 1267 L B
S 1903 H 1927 L B
S 1903 H 1978 L B
S 1903 H 2052 L B
S 1903 H 2533 L B Marine
S 1903 H 2536 L B Marine
S 1903 H 3755 L B
S 1903 H 5531 L B Transformé en 6mm à percussion annulaire, canon long
S 1903 H 5923 L B
S 1903 H 6589 L B Marine
S 1903 H 7948 L B Marine
S 1903 H 8190 L B Marine
S 1903 H 8353 L B Marine
S 1903 H 8500 L B Marine
S 1903 H 10320 L B Marine. Prix de tir "Ecole Navale 1936"
S 1903 H 10985 L B Marine
S 1903 H 11110 L B Marine
S 1903 H 11312 L B Marine: phosphatée + 2 couche de peinture noire cuite au four
S 1903 H 11377 L B
S 1903 H 11674 L B Marine
S 1903 H 11888 L B Marine
S 1903 H 12605 L B
S 1930 H 13241 M B Revolver de 1903, changement de canon en 1930, avec un canon fabriqué entre 1894 et 1897.
Fin de l'année 1903
S 1904 H 13367 L B
S 1904 H 13844 L B Marine
S 1904 H 16832 L B
S 1904 H 18321 L B
S 1904 H 19376 L B
S 1904 H 19393 L B
S 1904 H 23457 L B
S 1904 H 23493 L B
Fin de l'année 1904
S 1905 H 24052 L B
S 1905 H 24285 L B
S 1905 H 26464 L B
S 1905 H 28312 L B
Fin de l'année 1905
S 1906 H 29305 L B
S 1906 H 29998 L B
Fin de l'année 1906
S 1907 H 30389 V B
S 1907 H 31447 V B
S 1907 H 32200 V B
S 1907 H 35518
Fin de l'année 1907
S 1908 H 32455 V B
S 1908 H 33229
S 1908 H 33595 V B Transformé en 22LR
S 1908 H 34047 V B
Fin de l'année 1908
S 1909 H 34105 V B
S 1909 H 35537
Fin de l'année 1909
S 1910 H 36056 V C
S 1910 H 37153
S 1910 H 37415
S 1910 H 37590 V C
S 1910 H 38029 V C
S 1910 H 38465 V C
Fin de l'année 1910
S 1911 H 38792
S 1911 H 39289 V C
S 1911 H 39440 V C
S 1908 H 39752 V B Canon remplacé, daté 1908
Fin de l'année 1911
S 1912 H 40416 V C
S 1912 H 40446 V C
S 1912 H 40603 V C
S 1912 H 40800
S 1912 H 41938 V C
S 1912 H 42644
S 1912 H 44865
S 1912 H 445213 C C
S 1912 H 45354 C C Revolver de prise par l'armée allemande
S 1912 H 49626 C C
Fin de l'année 1912
S 1913 H 52567 C C
S 1913 H 53141 C C
Fin de l'année 1913
S 1914 H 55371 C C
S 1914 H 55901 C C
S 1914 H 55951 C C
S 1914 H 58597 C C
S 1914 H 58983 C C
S 1914 H 62080 C C recanonné en 1930 M B
S 1914 H 62368 C C
S 1914 H 63593 C C
S 1914 H 63599
S 1914 H 64577
S 1914 H 66419 C C
S 1914 H 67599 C C
S 1914 H 65937
S 1914 H 70759 C C
S 1914 H 70812 C C
S 1914 H 71638 C C
S 1914 H 71937 C C
Fin de l'année 1914
S 1915 H 72218 C C
S 1914 H 72500 C C marquage "S 1914" sur le canon
S 1915 H 73595 C C
S 1898 H 74151
S 1915 H 74591 C C
Fin de l'année 1915
Sans date H 75000
S 1922 H 75218 S B Canon très certainement changé en 1922 ou après
Sans date H 76395
Sans date H 76756 rechambré en 22 LR
Sans date H 81557
Sans date H 82214
Sans date H 82367
Sans date H 82589
Sans date H 82600
Sans date H 84719
Sans date H 86203
Sans date H 88892
Sans date H 90124 Mis en dotation en 1915
Sans date H 92007
Sans date H 94321
Sans date H 94448
Sans date H 96331 Plaque pontet 1er type modifié 1899
Sans date H 97716
Sans date I 126
Sans date I 276
Sans date I 281
Sans date I 820
Sans date I 1326 Marine
Sans date I 1915
Sans date I 2281
Sans date I 3266
Sans date I 4010 Arme de théorie, marquée "X"
Sans date I 4392
Sans date I 5037
Sans date I 5313
Sans date I 7202
Sans date I 9520
Sans date I 10223
Sans date I 12881
Fin de la période 1916 - 1920
S 1921 I 15068 S B
S 1921 I 19188 S B
S 1892 L 170 P L
Sans date L 740 S B
S 1922 L 1285 S B
S 1921 L 1508 S B
S 1921 L 3276 S B Arme de théorie, marquée "X", plaquettes en maillechort
S 1921 L 3398 S B
Fin de l'année 1921
S 1922 L 4393 S B
S 1922 L 5279 S B
S 1921 L 5506 S B
S 1921 L 5743 S B
S 1922 L 5744 S B
S 1922 L 7879 S B
S 1922 L 8135 S B
S 1921 L 9154 S B
S 1922 L 9225 S B Arme de théorie, marquée "X"
S 1922 L 9357 S B
S 1922 L 10260 S B
S 1922 L 10421 S B
S 1922 L 11720 S B
S 1922 L 12713 S B
S 1922 L 13566 S B
S 1922 L 13633
S 1922 L 14039 S B
S 1922 L 15186 S B
S 1922 L 15579 S B
S 1921 L 15779 S B
S 1921 L 16346
S 1921 L 17052 S B
S 1921 L 18347 S B
S 1922 L 21668 S B
S 1922 L 23448 S B
S 1922 L 23461 S B Marine
S 1921 L 24611
S 1922 L 27450 S B
S 1922 L 27694 S B
S 1922 L 28458 S B
S 1922 L 28691 S B
S 1922 L 29188 S B
S 1922 L 31291 S B
Fin de l'année 1922
Pas de production en 1923 ?
Fin de l'année 1923
S 1924 L 30120 S B
S 1924 L 30891 S B
S 1924 L 31118 S B
S 1924 L 31611 S B
S 1922 L 31291 S B
S 1924 L 32047 S B
S 1924 L 32571 S B
S 1924 L 35028 S B
S 1924 L 35243 S B
S 1924 L 35439 S B
S 1924 L 36407 S B
S 1924 L 37890 S B
S 1924 L 38362 S B
S 1922 L 39544 S B
S 1921 L 39704 S B
S 1924 L 40640 S B
S 1924 L 41556 S B
S 1924 L 42698 S B
S 1924 L 43520 S B
S 1924 L 44163 S B
S 1924 L 44270 S B
S 1924 L 45186 S B
Fin de l'année 1924

A ces exemplaires, il convient de rajouter les modèles de théorie, avec numéro de série en "X":

Année sur le canon Numéro de série Lettres sur le canon Commentaire
X 27 Marqué "THÉORIE" sur le côté droit de la carcasse, percuteur arrasé. (GDA n°400)


Soucis:

  • Production ne colle pas avec commande
  • Période de 1915 à 1921: sans date
  • série I qui s'arrête autour de 20 000
  • série L qui s'arrete autour de 45 000
  • pas de production en 1923
  • série K (K 108 de 1892 et K 10390 de 1895)
  • 1894: lettres des contrôleurs sur le canon qui ne correspondent pas
  • anomalies entre 1921 et 1924

Documentation technique du revolver modèle 1892

En cours de rédaction


Différents documents d'époque, comme:

  • Instruction sommaire sur le Revolver modèle 1892 du 8 Février 1893
  • Examen de 10 revolvers mle 1892 arrivés de la Manufacture de St Etienne le 20 Février 1893, ordre Ministériel du 13 Janvier 1893 n°68, par le chef d'escadron J. Bauret.
  • Rapport sur le revolver modèle 1892 par l'Ecole normale de tir, du 12 Juillet 1893
  • Armes à feu portatives Revolver Modèle 1892: Tables de construction (Texte), du 15 Janvier 1895
  • Armes à feu portatives Revolver Modèle 1892: Tables de construction (Planches), du 15 Janvier 1895

Sont disponibles et consultables dans la bibliographie consacrée au revolver modèle 1892.


Législation

Attention, Les revolvers d'ordonnance modèle 1892 (modèle réglementaire fabriqué à la MAS: Manufacture d'Armes de Saint-Etienne) sont actuellement classés en catégorie B (arme dont le modèle est antérieur au 1er Janvier 1900, mais présente sur la liste des armes qui présentent une dangerosité avérée, arrêté du 24 Août 2018), tout comme leur munition (8mm92). Ces revolvers ne peuvent donc être détenus sans autorisation préfectorale.

En effet, la loi stipule bien que les revolvers MAS modèle 1892 de tous modèles en calibre 8 mm (à l'exception du modèle à pompe qui est en catégorie D2), même si fabriqué avant 1900, restent catégorisés en arme de catégorie B:
France | Revolver français modèle 1892 | MAS | Tous modèles à l'exception des modèles dits « à pompe ». | 8 mm Lebel.
(Voir la partie "législation sur les armes", ainsi que le texte de loi ici).

Auteur: Quentin Jaubert

Quentin JaubertPassionné par l'Histoire, les armes anciennes et les objets anciens en général, collectionneur de sabres et revolvers français, d'uniformes, et de toutes les histoires que ces objets racontent, j'adore fouiller et chercher, pour partager ensuite mes connaissances...
Vous pouvez aussi me retrouver sur différents forums consacrés aux armes anciennes, sous le pseudonyme de Quentin1873, notamment sur TCAR, Passion Militaria, ... où encore sur le groupe Facebook "Collectionneurs d'Armes Anciennes / Antique Gun Collectors".

Retrouvez moi sur:

Quentin Jaubert sur TwitterQuentin Jaubert sur LinkedIn

Partager l'article:
Partager https://www.revolver1873.fr/revolver-1892-saint-etienne.php sur Facebook Partager https://www.revolver1873.fr/revolver-1892-saint-etienne.php sur Twitter


militaria